Coucou me revoilou

J’aime bien Michel Polnareff.

Je sais ce que tu te dis « Mais enfin que branle Perdita Durango, elle n’écrit plus ! ».

Tu te dis ça OU Tu ne te souviens même plus que je tiens ce blog.

A priori moi non plus je ne m’en souvenais plus.

Pour commencer j’ai dû demander au Webmaster de me rappeler les codes d’accès mais comme il ne les avait pas, il a dû les deviner (true story) (comme quoi je suis diaboliquement prévisible). Ensuite je ne me souvenais plus trop comment on se connectait mais je suis parvenue à le faire (à cœur vaillant rien d’impossible pourvu que tu fumes 3 clopes d’affilée). Puis là j’ai eu un genre d’orgasme spontané (mais très court) quand j’ai vu ça:

AUCUNE blogueuse au monde ne t’a aimé comme moi Lecteur à cet instant « Ils ont fous, c’est beaucoup trop! ». Puis, très vite j’ai compris qu’il s’agissait en réalité de moult spams (il bosse gratos mon Webmaster, la vérité ça se sent).

Alors qu’ai-je putain de fait pendant tout ce temps ?

J’ai trouvé un job (c’est sympa), j’ai déménagé dans un quartier où la baguette est vendue sur le cours du diamant (c’est nul),  j’ai arrêté de me manger les petites peaux dans la bouche (c’est cool) et je cherche encore une réponse à ça

sans vraiment un espoir de réponse.

Bref, je suis de retour.

Perdita